Connexion
Aide

Votre demande de support

Actualités des entreprises de transport et communautés

Bernard Guillelmon quittera son poste de CEO du BLS AG à la fin octobre, ce qui affecte la présidence de l’Alliance SwissPass. Les CFF ont tiré un bilan provisoire de la «situation extraordinaire» à l’occasion de leur conférence de presse semestrielle. Le Parlement a approuvé un paquet de soutien à l’intention des transports publics mis à mal par la pandémie, et la Zentralbahn prévoit de reprendre la Meiringen-Innertkirchen-Bahn au début 2021.

Bernard Guillelmon quitte le BLS et l’Alliance SwissPass

Le 4 septembre dernier, le BLS AG a informé que son CEO Bernard Guillelmon quitterait son poste à la fin octobre. Ces derniers mois, l’entreprise bernoise a été soumise à deux audits dans les secteurs ayant droit aux subventions. Ceux-là terminés, Guillelmon a décidé de remettre la mise en œuvre des mesures d’amélioration déjà introduites aux mains d’un autre, et de mettre son poste à disposition.

Bernard Guillelmon est non seulement CEO du BLS mais aussi président par intérim de l’Alliance SwissPass depuis l’été 2019. Il s’est engagé avec beaucoup d’entrain pour la branche des transports publics et a dirigé le Conseil stratégique, soit l’organe de direction de l’Alliance SwissPass, avec clairvoyance et objectivité. Il quittera également ces fonctions-ci en octobre. Le Conseil stratégique est déjà à la recherche de son successeur, mais le fonctionnement du CS et de l’Alliance SwissPass n’est pas affecté. L’Alliance SwissPass remercie chaleureusement Bernard Guillelmon pour son engagement et lui souhaite le meilleur pour l’avenir.

Les CFF annoncent 479 millions de pertes au premier semestre

La pandémie de Covid-19 a des répercussions considérables sur les résultats semestriels des CFF: après le premier semestre 2020, le groupe annonce un déficit de 479 millions de francs. L’année dernière, il avait encore enregistré un bénéfice de 279 millions. Rien qu’au deuxième trimestre de cette année, les CFF ont gagné environ moitié moins que le produit du transport de personnes 2019. À partir de mars, les CFF ont transporté en moyenne seulement 810 000 passagers par jour, soit plus d’un tiers de moins qu’en 2019 (1,29 millions). Les personnes-kilomètres ont baissé de quelque 38 %. À l’heure actuelle, l’occupation du trafic longues distances dépasse légèrement les 70 % – dans le trafic régional voyageurs, elle atteint 80 % – alors que les CFF assument seuls le déficit de 261 millions du trafic longues distances.

En ce qui concerne le nombre d’abonnements, le coronavirus a entraîné une baisse d’environ 7 % des abonnements généraux, 460 000 AG étant actuellement en circulation. En revanche, davantage de voyageurs possèdent un demi-tarif: 2,72 millions au total (contre 2,64 millions l’année passée).

Le Parlement vote un soutien aux TP de plus de 900 millions

Lors de la session d’automne, le Conseil national et le Conseil des États ont approuvé le paquet de soutien financier accordé aux transports publics. Celui-ci se monte à environ 900 millions de francs. L’infrastructure ferroviaire touchera environ 330 millions, le trafic régional voyageurs environ 290 et le trafic marchandises sur rail environ 70 millions de francs. Le trafic local et le trafic touristique devraient recevoir 100 millions chacun. Le trafic longues distances ne bénéficiera quant à lui d’aucune aide.

L’Alliance SwissPass salue expressément la décision du Parlement. Les estimations tablant toujours sur un total de 1,5 milliards de francs de pertes en 2020, le paquet de soutien veille à fournir les liquidités nécessaires en urgence et préserve les places de travail. L’organisation de branche est ravie que le trafic local et les entreprises de transport touristiques bénéficient également d’un soutien, comme elle le souhaitait contrairement à la première intention du Conseil fédéral.

La Zentralbahn veut reprendre le tronçon Meiringen–Innertkirchen

Les Kraftwerke Oberhasli souhaitent vendre la ligne à voie étroite reliant Meiringen à Innertkirchen à la Zentralbahn. Les deux entreprises ferroviaires ont signé une déclaration d’intention en ce sens. La reprise doit se faire au début de l’année prochaine. Les collaborateurs de la Meiringen-Innertkirchen-Bahn (MIB) seront réengagés par la Zentralbahn à des conditions similaires. Les réseaux de la MIB et de la Zentralbahn se rejoignant à Meiringen, la Zentralbahn évalue la possibilité de proposer une course de bout en bout d’Interlaken Est à Innertkirchen.